Sentiers nomades au Kirghizistan – 9/10

Notre avant-dernier jour au Kirghizistan sera consacré au retour vers Bishkek. Le trajet sera émaillé de plusieurs pauses: canyon de Konorchek, déjeuner et tour Burana

Canyon de Konorchek

Canyon de Konorchek 

Aujourd’hui Soizic est nauséeuse. Elle ne m’accompagne donc pas quand nous nous arrêtons pour visiter le canyon. Seul notre guide et moi allons marcher dans la canyon pour atteindre un passage plus large encadré de roches. Certaines sont tellement ciselées par l’érosion qu’on pourrait croire que c’est l’oeuvre d’artistes Baroque! La progression nécessite de s’aider des mains quelques fois pour passer des murs naturels de deux mètres environ. Nous ne croisons que quelques touristes venant de Hong-Kong. Ils en profiterons d’ailleurs pour demander conseil à notre guide. Nous restons environ une heure sur place afin de profiter des différents points de vue. Finalement nous regagnons la voiture.

Canyon de Konorchek

Pause-déjeuner dans un cadre enchanteur

Les repas dans les restaurants le midi ne valent pas forcément tous la peine d’en parler. Mais le cadre de celle-ci était particulièrement agréable. Les tables sont en effet disposées dans une petite alcove, et les alcoves agencées tout autour d’un jardin fleuri. Par contre, nous n’avons pas pris de photo… il faudra donc nous croire sur parole! 🙂

La tour Burana

La tour Burana

Il s’agit en fait d’un des minarets les plus anciens d’Asie Centrale. Il date en effet du XIème siècle. Bien que seule la moitié inférieure subsiste, elle mesure encore vingt-cinq mètres de haut. Un escalier permet d’accéder à son sommet. Autour une nécropole et quelques fondations sont encore visibles. Après avoir tout visité, il est temps de finir notre retour Bishkek.

Le dîner en famille à Bishkek

Si vous avez lu nos précédentes journées, vous vous souvenez peut-être que notre chauffeur nous avait invité à dîner chez lui à Bishkek. Après un temps de préparation à l’hôtel, nous partons donc en direction de sa maison. Où plutôt devrais-je dire la maison familiale. En effet, notre chauffeur étant âgé, il vit avec sa femme dans la maison de leur fils. Lui-même étant marié et avec des enfants. Le repas est délicieux et très (trop ;-)) copieux. Il nous permet de partager des moments privilégiés avec toute la famille. Après ce bon moment, nous rentrons à l’hôtel. Demain est en effet le jour du départ.

Un guide en or

Notre guide nous demande à quelle heure l’avion décolle. Celui-ci ne part qu’au milieu de l’après-midi. Nous avons donc la matinée pour visiter Bishkek. Il semble légèrement ennuyé car le circuit ne prévoyait pas cette visite. Nous lui disons qu’il n’y a pas de souci. On se débrouillera. Finalement il nous propose de nous accompagner gracieusement. La journée s’achève sur cette bonne nouvelle.

Si vous souhaitez voir plus que la fin du trek à Son Koul, retrouvez la totalité du séjour. Et si vous voulez faire le même, vous pouvez le commander ici.


Laisser un commentaire